Sa production sera limitée à 30 pièces et coûtera un peu moins de 2 millions d'euros. La marque française Delage, qui s'est distinguée au début du siècle dernier en remportant 500 milles à Indianapolis (1914) et disparue en 1953, renaît aujourd'hui de ses cendres grâce à Laurent Tapie (fils de Bernard Tapie), l'actuel président de Delage Automobiles, dont le premier emploi fut hypercar nommé d'après le Delage D12.

Cette hypercar futuriste, que nous verrons peut-être un jour dans le cadre du simulateur de voiture Gran Turismo dans le garage Vision GT, a des conceptions inspirées à la fois des modèles F1 et des supercars avec un cockpit de chasse. , recouvert d'une capsule en verre, avec deux emplacements situés l'un après l'autre.

Sous la carrosserie, réduite à sa forme la plus simple, se trouve un groupe motopropulseur hybride basé sur un V7,6 de 12 litres développant près de 1000 ch, auquel est connecté un moteur électrique, fournissant une puissance variable selon le modèle choisi.

Le Delage D12 est en effet disponible en version Club avec 1024 ch. (avec une unité électrique développant environ 20 ch), et dans la modification GT plus puissante, offrant au moins 1115 ch. Ensuite, la GT aura 112 ch électriques). Chaque véhicule pèsera de 1220 kg pour le D12 Club à 1310 kg pour le D12 GT, permettant à chacun d'offrir une variété d'options. Ainsi, la version Club, qui peut accélérer de 0 à 100 km / h en seulement 2,8 secondes, sera plus rapide qu'une voiture de piste.

Le Delage D12, qui sera limité à 30 exemplaires, sera facturé un peu moins de 2 millions d'euros et livré à ses premiers propriétaires en 2021. Mais avant cela, l'hypercar française devrait apparaître sur l'Arc Nord. au Nurburgring, où le constructeur cherche à établir un nouveau record dans sa catégorie (véhicule autorisé sur la voie publique). Pour ce test, Delage Automobiles peut inviter Jacques Villeneuve, champion du monde de Formule 1 1997, qui faisait partie de cet ambitieux projet.

ARTICLES SIMILAIRES

LIRE AUSSI

Accueil » nouvelles » Hypercar Delage D12: la renaissance de Delage

Ajouter un commentaire